Bangkok l’indicible

Et voilà, j’ai quitté Bangkok, quoi qu’il est probable que j’y repasse dans quelques jours. Que dire sur cette ville ? C’est grand, très grand, trop grand. Clairement le piéton n’est pas un être privilégié. Le réseau de métro n’est pas aussi dense que celui de Paris. Par contre il est en bien meilleur état, climatisé et propre ! Les Thaïs sont des gens respectueux et organisés. Quand un train arrive en station, on attend que les gens sortent avant d’essayer de rentrer. Et ce n’est pas si difficile que ça en a l’air cher amis parisiens. Et si la station est un terminus, on attend même une ou deux minutes que les agents fassent un coup de propre avant de monter. Continuer la lecture Bangkok l’indicible

Le grand départ

Ça y est, je suis parti. Après quelques semaines de préparation, je quitte le petit village normand ou réside ma mère, direction l’Asie du Sud-Est. Ma sœur me dépose à la gare qui doit me permettre de rejoindre Paris, d’où je prendrais l’avion. J’aime beaucoup les transports en commun : train, métro, avion… Malgré l’inconfort physique je trouve toujours magique de voir comment ces choses fonctionnent, les gens qui s’en servent, qui les a construits et comment ?
Alors pendant ce trajet je suis perdu dans mes pensées, je descend du train à Saint-Lazare, je demande au guichet RATP quels tickets prendre pour l’itinéraire que j’ai prévu: Ligne 14, RER puis tramway T7 jusque à Orly. « Un ticket pour le métro et deux pour le tram » me répondent les deux agentes. « Vous êtes sures ? Le ticket métro passera pour le RER ? » « Bien, sûr, no problem. » Ok, c’est parti alors. Je prends le ticket de métro, monte dans la ligne automatisé 14 et replonge dans mes pensés. Quand j’arrive à la bibliothèque François Mitterrand je change pour mon RER C direction sud. Et deux stations plus loin ça ne manque pas : contrôle des billets. Tout fier, je sors mon ticket de métro. Évidement, la réponse est cinglante: « Eh non monsieur, ça c’est pour l’intérieur de Paris, ici il vous faut un ticket RER. ». Bon, bon, c’est 35€ alors je paye, pas moyen de prouver qu’on m’a dit le contraire une heure plus tôt. Continuer la lecture Le grand départ

Et un coup de propre, un!

Et un bon coup de balai de passé.
Oui, j’ai peut-être beaucoup de retard, mais je viens de découvrir Let’s Encrypt. C’est un très beau projet, doublé d’outils efficaces. Avec ça, vous pouvez passer vos sites web http en https pour un coût nul. Monétairement, ça tourne sur des dons et temporellement, le projet offre de superbes scripts qui font tout le boulot pour vous. Plus aucune excuse pour ne pas vous protéger ainsi que vos visiteurs. Et donc évidement je viens de le faire sur ce blog et mes autres sites. Malgré le peu d’efforts fournis je n’en suis pas peu fier vu depuis combien de temps ça me trottait en tête.
Ah et j’en ai profité pour rajouter mon fil twitter dans la barre latérale =) C’est vraiment cool parce que bon, twitter et le blog, ça va de pair. Un pour aller vite, et un pour aller plus au fond.

Le revenu universel de base

Ce matin en prenant mon petit-déjeuner, j’avais le courrier international sous les yeux, avec un petit dossier très intéressant sur le revenu de base. Et cette lecture m’a donné envie de partager mes idées sur le sujet.
C’est quoi ce truc ?
J’ai envie de dire Go Wikipedia. Pour faire simple, l’idée c’est de verser de l’argent à chacun sans condition. Tu bosse? Tu bosse pas? C’est pareil: revenu de base, même somme. Tu t’appelle Rotschild ou Bob Le boiteux? C’est pareil: revenu de base, même somme. Dans l’idée on envisage 1000€ par mois.
Ok, ça change quoi ?
Continuer la lecture Le revenu universel de base

Where to?

Ça y est, c’est le bordel. Alors qu’est-ce-que j’ai fait?

  • Je suis allé en Hongrie (3 jours, c’est peu et c’est beaucoup), les photos sont par ici.
  • J’ai obtenu mon diplôme, officiellement ingénieur en informatique, une sorte d’aboutissement.
  • Subséquemment, j’ai abandonné mon appartement estudiantin pour retourner vivre chez ma mère (temporairement ofc)
  • Hey, hier j’ai validé le niveau de Rules Advisor de Magic The Gathering, je suis maintenant un beaugoss des règles du jeu.

Continuer la lecture Where to?

Un peu de curation

Pour votre plus grand bonheur, voilà une petite sélection de liens qui m’ont touché ces derniers temps:

  • Sur les agriculteurs. Et tant qu’on y est, si vous voulez manger local, allez voir par ici.
  • Une initiation facile au féminisme
  • Bloqués. C’est marrant, moins que ce que j’attendais.
  • Sortir la Hongrie, garder la Grèce? Polémique, du Attali quoi. BTW, je vais à Budapest la semaine prochaine, vous aurez peut-être des photos 🙂
  • Un Shaolin qui se prends pour jésus, ça serait impressionnant si ça n’avait pas l’air facile.
  • Pour finir pas de lien, mais un avis rapide: j’ai regardé deux séries sur netflix récemment, Sense8 et Narcos. Sense8 est une pure réussite, j’ai pas pu en décrocher et j’ai vraiment été pris dedans, du pur Watchowski. Par contre, certaines scènes sont assez longues et contemplatives, c’est pas pour tout le monde. Narcos est sympa mais j’ai moins accroché. Pas aussi fun que Breaking Bad, pas assez hardcore pour être vraiment visuel, des personnages qui manquent de profondeur: Une bonne fiction historique sur Pablo Escobar, sans plus.

Migration

Bonjour internet!

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous accueillir sur la nouvelle version de mon blog. Hé oui, j’ai migré de Tumblr vers WordPress. Pourquoi? Deux raisons principales: 1) Les données sont sur mon serveur perso, chez moi, j’ai la main dessus. 2) Je suis beaucoup plus libre pour customiser le site. Je ne parle pas du design qui restera sobre comme je l’aime (ne vous en déplaise) mais bien du back-end.

La migration en soit n’a pas été très longue, j’espère que toutes les redirections sont opérationnelles, l’avenir nous le dira. En ce qui concerne le tumblr je ne suis pas encore tout à fait fixé, mais je pense qu’a terme je vais le nettoyer de la majorité des articles migrés et le conserver pour l’utiliser de manière plus fun, en gardant les articles dignes d’intérêt ici. Enfin rien n’est bien défini encore.

En tous cas, dans les semaines à venir j’aurai plus de temps pour blogger, la question est: aurais-je la motivation et l’inspiration? Je n’ai pas oublié ma promesse de mini série sur la protection des données online, on verra si j’arrive à la tenir maintenant.

La société de surveillance

A moins que vous ne viviez dans le Larzac, vous avez certainement entendu parler ces dernières années des problèmes de confidentialité et de vie privée sur internet.
Pour faire court, un certain nombre de sites web que vous pouvez utiliser quotidiennement enregistrent des données vous concernant. Le but avoué est de personnaliser votre expérience. En effet, quand Facebook vous demande votre date de naissance c’est pour inciter vos amis à vous souhaiter votre anniversaire, quand Google vous le demande, c’est pour ne pas afficher de résultats pornographiques aux mineurs.
Ce qui devient problématique, c’est lorsque sans vous le demander ils enregistrent les pages web que vous visitez et créent un profil secret rassemblant vos gouts et vos intérêts. Ils utilisent ensuite cela pour vous proposer des publicités ciblées ou alors revendent les données anonymisées à des chercheurs et des analystes. Ces pratiques là sont discutables mais à mon sens acceptables parce que c’est votre choix d’utiliser ou non ces services.
Le plus grave, c’est lorsque, comme on pu le révéler Wikileaks ou Edward Snowden, des gouvernements (et pas forcément le votre) commencent à récupérer ces données et les utiliser à des fins politiques…
Si vous pensez n’avoir rien à cacher, je vous laisse approfondir votre réflexion Wikipedia ou bien Youtube.
Mardi dernier, l’assemblée nationale du peuple français a voté une loi renseignement qui légitimise un certain nombre de pratiques qui pourraient nous faire basculer dans cette fameuse société de surveillance décrite dans le fameux roman 1984.
Cette loi n’est pas encore en vigueur, elle doit avant cela passer les étapes suivantes:

  • Le sénat. C’est là que vous pouvez intervenir en appelant les sénateurs et en leur suggérant des amendements, comme cela a pu être fait auprès des députés. Plus de détails sur https://sous-surveillance.fr.
  •  Le conseil constitutionnel. Ce n’est déjà plus de notre ressort, mais peut-être que nos neufs sages de la république protégeront les droits de l’homme et l’article 8 de la CEDH.
  • La promulgation par le président de la république: pas grand espoir ici, mais le président peut tarder à promulguer une loi suffisamment pour qu’elle soit abrogée avant son entrée en vigueur.

Pour ma part, je vais prendre ma sécurité et ma vie privée en main et remettre en question un certain nombre de mes comportements sur internet. Une petite série d’articles va donc suivre celui-ci pour vous expliquer ce que vous pouvez faire plus ou moins facilement pour protéger vos libertés sur Internet.