Bitcoin

Depuis le temps que je m’intéresse au sujet (et que je l’évoque occasionnellement), je crois que le moment est venu de vous le présenter. Voici donc mon article sur le Bitcoin ! Il se pourrait bien que je répète quelques petites choses de la fois ou j’expliquai en avoir acquis un peu. Mais je vais essayer de faire ça de manière plus structurée et d’autres articles suivront sur le sujet.

Continuer la lecture de Bitcoin

Turn Your Phone Into Work Computer and Family Game Console

Andromium will democratize desktop computing – unleash the full potential of your smartphone. Turn it into a computer!

La nomophobie

La nomomopophlopotibie? C’est quoi ça encore? Ils ont encore inventé une nouvelle phobie inutile, la nanopapulophobie, l’apopathodiaphulatophobie et la paraskevidékatriaphobie c’était pas assez?
Mais non, la nomophobie on t’as dit.

Quoi l’homophobie? Je suis pas n’homophobe moi, j’ai pas peur des orientations sexuelles différentes de la mienne.
Mais non, rien à voir, la nomophobie c’est tout simplement une phobie liée à la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Un ami m’a fait découvrir ce gros mot tout récement. Je connaissait évidement le concept, très vendeur, avec tous ces gens qui veulent nous faire peur en nous disant qu’on dépend de machines. Je vais donc partager mes pensés sur le sujet.

Alors oui, premier réflexe, on se dit que c’est complètement c*n, que personne n’a peur de perdre son téléphone. Ah oui? Réflechissez bien. Le matin en sortant de chez vous, vous faites toujours le double check, non? Poche droite: clefs, poche gauche: portable. Vous avez donc aussi peur de juste oublier votre téléphone que d’être enfermé dehors. Vous sortez de chez vous sans votre téléphone? Alors vous avez quelques années de plus que moi ou bien vous faites partie des rares exceptions.

Si vous écoutez quelqu’un d’assez âgé pour être retraité, (et donc avoir passé la majorité de sa vie sans soupçonner la possibilité de l’existence des téléphones portables), eh bien vous entendrez qu’on vit très bien sans, que oui, c’est bien utile mais c’est pas vital.

Maintenant, si vous êtes un actif ou si vous avez des enfants, vous savez à quel point être joignable en permanence est important dans (attention cliché incoming…) notre société hyper-connectée! Votre patron, vos enfants, votre cher et tendre et même vos amis. Vous ne voulez pas perdre le contact. Pire encore, (chose quasi inimaginable pour ceux qui ne sont pas nés dedans) si vous avez moins de 25 ans, le smartphone fait partie intégrante de votre monde RÉEL, vos réseaux sociaux, facebook, snapchat, twitter, yo… sont des connections permanentes avec vos amis qui sont constituants de votre vie même lorsque ils sont absents.

Oui, on dit tous, “Je peux arrêter quand je veux”, se passer du téléphone pendant une semaine en vacances c’est facile. Mais imaginez la même chose pendant les cours ou le travail. La panne de batterie à 16h est désagréable à vivre, l’oubli du téléphone à la maison est ce qu’on connait de plus proche de la fin du monde.

Que faire sans notre smartphone. Sans:

  • Réveil
  • Montre
  • Multi-livre de poche
  • Agenda
  • Calendrier
  • Gameboy
  • Encyclopédie
  • Album photo
  • Journal et magazine
  • Appareil photo
  • Calculatrice
  • Carnet d’adresses
  • Porte documents
  • Carte du monde / GPS
  • Traducteur
  • Pense-bête
  • Baladeur MP3

Évidement qu’on a peur de l’oublier, ce n’est pas un syndrome, ni une maladie, c’est une inquiétude normale de manquer de tout ces outils. Il faut simplement rationaliser et ne pas en faire un anxiété handicapante.

En définitive, wikipédia qui nous indique que 76 % des jeunes de 18 à 24 ans au Royaume-Uni ont tendance à être anxieux quand ils sont sans leur téléphone ou dans l’incapacité technique de l’utiliser (batterie, réseau…) me semble sous-estimer la proportion de la population touché. Mais il me semble que certain médias sur-estiment largement l’importance de cette crainte, tout en lui inventant des raisons farfelues.

Pour ma part, je trouve ce mot amusant et n’hésiterai pas à insulter tous mes amis de nomophobes à la moindre occasion.

Je veux une montre !

Je veux une montre!

Control VR, plus de réalité virtuelle

Control VR, plus de réalité virtuelle

Test du Myo

J’ai eu l’occasion d’avoir un Myo entre les mains. Il s’agit d’un outil super puissant. Le futur. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un bracelet qui se place sur l’avant bras, auprès du coude. Il détecte alors les mouvements et positions du bras et des doigts et les transmets à l’ordinateur.
Il est actuellement en alpha et très peu de logiciels en tirent partie. Un ami en a obtenu une version de test avec le kit de développement. J’ai donc pu faire joujou avec et rapidement programmer un shifumi (pierre feuilles ciseaux).
Le kit est léger et ne contient que peu de positions. Il nécessite une configuration avant chaque utilisation, mais tous cela est appelé à évoluer et ce périphérique nous promet de grands usages autant pour le jeu vidéo que pour la vie quotidienne, en pilotage du PC.