Google et ses concurrents

Pendant longtemps, choisir un moteur de recherche était un choix technique. Vais-je trouver ce que je recherche ? En combien de temps ? On avait de superbes concurrents: Exalead, Google, Lycos, Yahoo!, Altavista… Le monde était beau, le monde était gentil, et surtout, internet c’était la jungle.


Et puis un jour, c’est devenu une évidence. Google s’est imposé. Et ce par le truchement de trois facteurs importants :

  1. La supériorité technique. Tout simplement lorsque vous effectuiez une recherche avec Google, les résultats étaient (et sont encore souvent) supérieurs. Votre satisfaction personnelle est plus grande, parce que Google répond à la question que vous vous posez. D’ailleurs ils continuent de s’améliorer encore et toujours sur le sujet, particulièrement grâce à leur assistant vocal.
  2. Les valeurs. Eh oui, parce que entre « Va chercher Lycos » et « Ne pas faire le mal » de Google, la marge est grande. D’un côté on a un chien sympa, et de l’autre une boite qui va changer le monde pour le mieux.
  3. L’agressivité commerciale. Parce que oui, Google, malgré son motto est une entreprise hyper agressive. Et ce qui l’a vraiment placé en situation de monopole c’est la page d’accueil par défaut. Eh oui. Installez AOL explorer, Firefox ou Chrome et la première page que vous verrez est Google. Utilisez Wanadoo (Orange), Aol (Neuf (SFR)), Free ou qui que ce soit. Le moteur de recherche intégré sera toujours Google, grâce à de juteux partenariats.

Le problème avec Google

Le problème, il est évident. C’est qu’on a affaire à une entreprise qui sait tout de tout le monde. Bon, pas tout le monde non, mais tout ceux qui utilisent un ordinateur ou un smartphone fréquemment.

De plus, le moteur de recherche n’est plus leur seul outil. Gmail, Youtube, Android, Maps, Drive, Chrome… Tout ces outils fouillent votre vie, vous espionnent et vous accolent des caractéristiques. Ils devinent votre age, votre genre, regardent avec vous vos films préférés, connaissent vos orientations politiques et religieuses, vos passions, votre famille, votre origine ethnique, le lieu de vos vacances, votre magasin favori, et ce petit loveshop ou vous êtes passé 5 minutes hier…

Et ils s’en servent. Officiellement pour vous proposer de la publicité ciblée. Un test de grossesse au moment *opportun* par exemple. Mais que se passe-t-il quand un état fasciste commence à demander des renseignements? Regardez, ça commence en Chine. Et les États-Unis s’autorisent à tout lorsqu’il ne s’agit pas de leur citoyens.

A chaque problème sa solution

Aujourd’hui donc, choisir son moteur de recherche, c’est un acte politique. Et plusieurs choix s’offrent à vous, un seul à éviter 😉

  • Qwant, entreprise française qui offre de protéger vos données de l’ogre américain, à minima. Un de ses employés est passionnant sur twitter.
  • Duckduckgo, là on vous propose sensiblement la même chose, avec un trait plus fort encore sur l’anonymat.
  • Ecosia, ici on est ensemble pour changer le monde. On va jouer avec vos données mais c’est pour la bonne cause. 80% des bénéfices sont reversés à des associations, principalement en faveur de la reforestation.
  • Lilo, globalement la même idée, mais pas uniquement pour les arbres, vous pouvez choisir parmi une vaste sélection quel projet vous voulez soutenir.
  • Ainsi que d’autres certainement, que je ne connais pas encore…

Aussi, demain entre en application un nouveau règlement européen, le RGPD. Celui-ci spécifie entre autre que vous devez consentir de manière libre, explicite et donc non contrainte au traitement des données vous concernant.

Une association française se bat pour la défense de nos droits en ligne depuis des années, il s’agit de la Quadrature du net (soutenez la). Cet association lance une nouvelle campagne pour demander à pouvoir utiliser de nombreux services sans avoir à consentir au traitement de nos données, je vous invite à y jeter un œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.