Ayuttahya : Ancienne capitale aux multiples temples

J’ai donc quitté Bangkok et cette fois-ci dans la bonne direction. Je vais vers le nord ! Après ma journée de tuk-tuk j’arrive à l’immense station de bus au nord de Bangkok. Et c’est seulement après y avoir demandé mon chemin cinq fois que je finis par trouver le guichet pour acheter un billet pour Ayutthaya. Cette station fait la taille d’un petit village et comprend un marché, plusieurs épiceries… Un vrai bazar. Muni de mon ticket je n’ai plus qu’a endurer cinq petites minutes d’attente et c’est parti avec un mini-van. J’y ferais la rencontre d’un sympathique hongrois avec qui nous discuterons un peu destinations et politique européenne.

Hotel early bird AyutthayaQuand j’arrive à l’hôtel à Ayutthaya vers 17 heures le soleil se couche déjà. Mais l’endroit est agréable et je suis apparemment seul dans la chambre. Quelques minutes plus tard débarque Peter, un allemand très sympathique qui était en fait sous la douche.

Avec ce nouveau compagnon et un peu de motivation nous décidons rapidement de nous mettre en route pour le marché nocturne. C’est l’occasion de déguster une salade de papaye. Malheureusement elle nage dans une sauce de poisson qui n’est pas vraiment à mon gout. Contrairement à celle que j’avais dégusté la veille.

Deuxième jour à Ayutthaya

Le lendemain matin arrive Nelia, une allemande également. A nous trois nous nous décidons à visiter la ville à pied, fameuse pour ses temples en ruines.

Temples Ayuttahya Parc AyutthayaL’après-midi nous donne quelques gouttes d’eau sans pour autant être désagréable. Il fait toujours chaud mais l’air est bien moins pollué qu’à Bangkok ou Pattaya.

La ville offre un nombre incroyable de temples. Il s’agit en fait d’une ancienne capitale du royaume homonyme ayant présidé aux destinés de la région pendant plus de 400 ans.

Pour atteindre un bouddha couché nous avons du traverser un semblant de rivière à l’aide de deux bouts de bois.

L’aller s’est très bien déroulé, le retour un peu moins. Nelia est tombé dans l’eau.

Nelia dégueuRien de grave mais une de ses tongs s’est fait happer par la boue. Après un petit quart d’heure de recherche, un thaï est arrivé et l’a ressorti en 20 secondes top ! Heureusement le bouddha valait le détour.

Boudda couché AyutthayaAprès cette ballade à pied de trois heures, un tuk-tuk n’est pas de refus pour rentrer à l’hôtel. D’autant que nous avons prévu un tour des temples en bateau et le départ n’est plus très loin. Il est en effet intéressant de noter que la ville se présente comme une ile.

A l’hôtel une troisième allemande, Pauline,  est arrivée pendant notre promenade et c’est avec plaisir qu’elle se joint à nous pour le tour de bateau. En arrivant au premier temple des gens sont en train de nourrir un énorme tas de gros poissons.

Ayutthaya gros poissonsLe temple est tout à fait sympathique et héberge un immense bouddha d’or.

Ayutthaya bouddha doréLe deuxième temple est plutôt en ruines, mais il contient tout de même des bouddhas aligné en bon état.

Ayutthaya gong Ayutthaya alignementLe dernier temple est totalement ruiné, mais le soleil se couche et la vue est vraiment magnifique.

Ayutthaya dernier templeUne fois de retour à l’hôtel nous décidons de nous diriger vers le marché nocturne. Celui-ci est situé à dix minutes de marche et nous permettra de nous restaurer.

Fondue Ayutthaya

Troisième jour à Ayutthaya

Aujourd’hui Peter a prévu de se lever tôt avec Nelia pour aller voir la fameuse tête de bouddha. En effet ils doivent tout les deux partir. L’une pour Bangkok afin de rentrer chez elle et l’autre vers le Nord, direction Chiang Mai. Et pleins d’humour, comme prévu la veille, ils nous réveillent dès leur retour au doux son de la chanson qui prend la tête spécialité allemand LV2.

Avec Pauline on prends le temps de se réveiller tranquillement avant d’aller visiter le même temple que vous voyez en image d’introduction. Sa spécificité étant donc ce visage de Bouddha, probablement victime oubliée d’une tentative de vol qui a fini par être consommée par un arbre.

Ayutthaya têteEnsuite je prends l’après midi pour me reposer à l’hôtel. Avec les températures une petite sieste est rarement de refus. Et puis il ne faudrait pas prendre trop de retard  dans les séries Netflix. Une nouvelle personne débarque à l’hôtel, Lara, encore une allemande. Je commence à me demander si je n’ai pas trouvé cette hôtel sur un site en allemand. Le soir venu, Min, un sud-coréen vient compléter la tablé, et à nouveau quatre dans la chambre nous finissons la soirée par une partie de cartes.

Quatrième et dernier jour

La sortie du lit est difficile. J’ai beau être en vacances et ne pas travailler au sens propre du terme je suis plutôt actif physiquement. La chaleur vient s’ajouter à la fatigue et il faut dire que rencontrer des gens, découvrir des lieux et pratiquer l’anglais, ainsi que s’adapter à une nouvelle culture ne sont pas des choses parmi les plus reposantes. Heureusement j’en tire continuellement un grand plaisir. Je dois aussi mettre à jour ce blog, c’est là que j’ai écrit les articles sur Bangkok et Pattaya. Et à l’heure ou j’écris ces lignes j’ai presque une semaine de retard d’écriture. Cela explique une journée peu passionnante qui aura été dédié à l’achat des billets de train pour le soir. En effet je me suis décidé à partir avec Pauline et rejoindre Peter à Chiang Mai.

Bac AyutthayaCe fut tout de même l’occasion de tester le bac dédié au piétons et cyclistes, au tarif exorbitant de 5 bath (25 cents). Ainsi que de découvrir le contact de la police touristique qui contrôle mon billet puis me demande de revenir seul dans l’après-midi alors que mon train est le soir. Quelques minutes plus tard je leur redemande ce qu’ils veulent et les instructions changent: ils se content de me donner l’heure de mon train. Qui proquo ? Erreur de lecture ? En tout cas une vraie petite frayeur.

Le soir nous arrivons plus d’une heure en avance à la gare car les trains thaïlandais ne sont pas réputés pour leur ponctualité et nous craignons qu’ils puissent être aussi en avance qu’en retard. Finalement ce sera une excellente surprise, le train arrivant exactement à l’heure et étant d’une modernité à toute épreuve. Les douze heures dans ce train de nuit seront plus agréables que certaines nuits passées dans des hôtels.

Train de nuit

Une réflexion au sujet de « Ayuttahya : Ancienne capitale aux multiples temples »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *