Pattaya

Donc, après avoir passé quelques jours à Bangkok je me suis décidé pour une autre destination. Je savais que je voulais aller vers la nord, c’est la région de la Thaïlande qui m’attire le plus et tous les gens que je rencontre en disent du bien, particulièrement la ville de Chiang Mai. C’est donc une direction que je vais prendre. Mais avant cela, je me suis dit pourquoi ne pas aller un peu vers le sud pour voir à quoi ça ressemble ? J’ai donc pris la direction de Pattaya, une station balnéaire à la réputation sulfureuse situé à deux ou trois heures de bus au sud-est de Bangkok.

En réalité la ville, ou tout du moins ce que j’en ai vu, n’est pas très intéressante. Vous ai-je déjà parlé du taux de sollicitation des touristes par les locaux dans ce pays ? Je ne sais pas ce qu’il en est dans d’autres parties du monde, mais à Bangkok, tout les 200 mètres il y a quelqu’un qui essaye d’obtenir votre attention (et éventuellement votre argent) : taxis, scooter-taxis, vendeurs de nourriture, simples curieux, tuk-tuks. Eh bien à Pattaya, ce sont les salons de massages et « bars à bière » devant lesquels vous ne pouvez pas passer sans qu’on vous propose des services, parfois en vous attrapant par le bras. Pour quelqu’un qui n’est pas habitué à être sollicité dans la rue c’est une expérience un peu perturbante.

Intérieur hotel PattayaMon hôtel était plutôt confortable, assez grand mais dénué de l’ambiance « auberge de jeunesse » originale que je recherche. En restant deux nuits mais seulement une journée je n’ai donc pas vraiment exploré la ville. Certes c’était plus calme que Bangkok, mais pas encore ce que je veux. La vile reste une ville, elle a beau être moins polluée et agitée que Bangkok, elle est pleine de touristes. Le point marquant de cette ville pour moi aura donc été la visite du « Sanctuaire de la Vérité ».

Je m’y suis rendu grâce aux services d’un taxi-scooter. On y accède après une petite descente au travers de quelques arbres avec un petit ruisseau doté d’une sympathique mélodie.

RuisseauLe temple est totalement en bois et situé sur le front de mer, il est aussi partiellement en construction (ou rénovation ?).

L’intérieur comme l’extérieur sont vraiment impressionnants, comme dans tout les temples il faut s’habiller correctement : pas de vêtements courts, ou portant des écritures inapropriées, retirer ses chaussures avant d’accéder à certaines zones…
Le travail réalisé sur le bois est vraiment impressionnant. L’art est dense comme vous pouvez le voir.
Après cette sympathique (mais couteuse) visite, j’ai décidé que j’avais assez vu Pattaya et qu’il était temps de prendre la direction du nord comme prévu.

Une réflexion au sujet de « Pattaya »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *