Sanctuaire éléphants paysage

Chiang Mai : un premier pas vers le nord de la Thaïlande

Au réveil dans le train de nuit allant de Ayutthaya vers Chiang Mai le paysage a déjà changé. On observe quelques montagnes dans le lointain par les vitres.

Train chiang mai vitreA l’arrivé une petite marche nous attends. L’hôtel de Pauline est le premier sur la route, je continue donc mon chemin qui passe par la vieille ville. En effet, la ville de Chiang Mai est doté d’une configuration assez particulière. La vieille ville s’étend dans un carré parfait d’un kilomètre et demi de côté qui est presque aligné sur les points cardinaux. Cette vieille ville contient quelques temples mais peu ou pas de ruines. Elle est par contre enserrée des restes d’un mur d’enceinte et de canaux.

Mur Chiang MaiAprès cette petite marche matinale j’arrive à mon hôtel où Peter est en train de se préparer à faire un tour. Pour ma part je rejoins mon lit et me repose quelques heures.

Une fois mon courage rassemblé je me décide à sortir explorer la vieille ville. Certaines ruelles étroites font mon plaisir par leur calme.

Chiang Mai tagQuelques mètres plus loin je rejoins des artères plus importantes ou la circulation me rappelle qu’il s’agit d’une vrai ville.

Chiang Mai rueEt on peut donc y trouver un de mes grands plaisirs locaux : le Thaï Tea, une boisson au thé bien sucrée qu’il ne rechignent pas à compléter avec du lait et de nombreux glaçons.

Une fois le gosier rafraichi les temples me tendent les bras et j’attaque l’un d’entre eux, bien situé dans le centre. Pourrez vous distinguer les statues du vrai moine en pleine méditation ?

Chiang Mai temple bouddha moineCe temple en particulier est un peu étendu et recèle plusieurs bâtiments ainsi qu’une immense cheddi en or.

Chiang Mai templeLe hasard faisant bien les choses je croise Pauline dans les jardins. Elle est accompagné d’un français, Lucas qu’elle avait rencontré auparavant. Ainsi nous décidons de nous retrouver plus tard pour profiter de la soirée.

Chiang Mai rooftop selfie

Le sanctuaire des éléphant de Chiang Mai

Avec Pauline et Lucas motivés, je finis par me convaincre de participer à une opération visite de sanctuaire pachydermique. Le trajet dure deux heures dans le coffre d’un pick-up, et comme nos hôtels sont un peu éloignés nous nous retrouvons dans deux pick-ups différents. Heureusement pour moi, un groupe de québécoises sont dans le mien et au plaisir de la discussion s’ajoute celui de leur charmant accent.

A la fin du trajet nous sommes à 700 mètres d’altitude, le temps est favorable et le paysage superbe.

Et évidement les éléphants sont au rendez-vous. Ici pas de torture (à priori). On les nourris, on se promène avec eux dans la jungle ou aucune clôture n’est visible.

Le repas est compris dans la journée, on laisse passer la pluie avec une petite sieste et viens le moment d’aller à la rivière partager un bain de boue et d’eau saumâtre avec les éléphants. Je dois admettre que ma peau est beaucoup plus douce depuis cette épisode.

Les contrastes de la Thaïlande

Le jour suivant avec Peter nous partons pour une petite marche de deux heures dans la jungle à flanc de montagne. Les paysages sont encore une fois très agréables et le temple en altitude une vrai récompense.

Cascade jungleTemple jungleCascade temple jungleQuand nous redescendons de ce monde merveilleux vers la cité la nuit commence à tomber. Nous nous laissons surprendre et finissons les dernières centaines de mètres dans le noir, l’occasion d’observer la population de lucioles locale.

Après le retour à l’hôtel nous rejoignons les autres pour un spectacle particulier : un bar propose une performance de danse effectué par des ladies boys.

Plafond bar LB Spectacle LB

Le rythme de vie

Au cours de ce voyage j’ai eu l’occasion de tester le fameux massage thaï. Probablement très bon pour la circulation du sang et de l’énergie dans le corps, il requiert une adéquation entre la force du masseur et votre solidité physique. J’ai ainsi pu écoper d’un énorme nœud dans le dos pendant 24 heures. Le massage des pieds est lui beaucoup moins risqué. Et le faire suivre d’un bain de pieds au milieu des poissons est une joie sans nom.

Comme dans ma normandie natale, le temps est souvent changeant, on peut rapidement passer d’un grand soleil à une averse d’une heure qui génère inondations et perturbations de la circulation. Cela offre aussi certain plaisir comme le son des clochettes d’un temple emportée par le vent.

Les marchés sont toujours omniprésents, ainsi que la culture américaine avec ses McDonalds et BurgerKings.

Américanisme Marché nocturne Chiang Mai

Dernier jour

Pour notre dernier jour à Chiang Mai Peter et moi décidons de visiter le temple le plus élevé de la région, le Wat Doi Suthep.

Escalier Doi Suthep

L’ascension est un peu raide (aidée par un taxi) mais la vue vaut vraiment la peine.

Vue Doi Suthep

Le temple en lui même est encore une fois superbe.

Temple Doi Suthep

Après cette visite Peter redescend à pied tandis qu’un petit soucis de pied me contraint à reprendre un taxi. Nous nous retrouvons à l’hôtel avant de se diriger vers la gare routière pour la prochaine étape du voyage que nous avons décidé d’effectuer ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *