Tableau musé Lampang

Lampang, petite capitale provinciale au style colonial

Nouvelle journée, nouvelle destination. Au bout d’un moment on s’habituerait presque à ce rythme : deux jours par ci, quatre jours par là. Cinq heures de bus… Toujours avec Peter donc, j’arrive à Lampang. Nous avons dégoté une sorte d’hôtel proposant une chambre avec deux lits simples pour un cout minime, la belle affaire.

Comme nous arrivons un peu tard, nous ne voulons pas nous aventurer trop loin pour trouver à manger. Coup de chance, un petit commerce à proximité propose des brochettes à un prix défiants toutes concurrence. Avec une bière c’est l’occasion de faire connaissance avec les locaux.

Brochettes LampangAprès une bonne nuit de sommeil, direction le petit déjeuner. Puis armés de deux vélo nous partons sous le soleil en longeant la rivière.

Rivière Lampang Direction le temple au quarante cheddis.

40 Cheddi
Après cette étape nous repartons vers la vieille ville. La promenade est bucolique et l’air agréable, nous visitons un autre temple dans lequel des poissons chats sont nourris par les passants.

La soirée sera consacrée à ma première pizza depuis que j’ai quitté la France. Et il faut admettre que même si le niveau n’est pas celui que j’ai pu connaitre à Naples le chef, un américain, s’en sort honorablement. Heureusement d’ailleurs car la pizza est ici un produit de luxe, c’est plus cher qu’en Italie et presque autant qu’en France ou en Allemagne.

La deuxième matinée à Lampang est de courte durée car nous reprenons la route vers Sukhotai. La marche jusque au terminal de bus est tout de même l’occasion d’admirer les fameuses voitures à cheval de Lampang, spécificité locale.

Attelage Lampang

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *