VPN

Il y a quelques temps on m’a posé une question sur les VPN. J’y ai répondu du mieux que j’ai pu, et voilà venu le moment d’en parler plus sérieusement.

Un VPN c’est quoi ?

Un VPN (virtual private network) c’est un réseau virtuel privé très exactement. Ce qui signifie que sur un réseau physique comme chez vous, ou beaucoup plus souvent sur internet, des logiciels vous permettent de faire comme si différentes machines étaient raccordées  par un câble Ethernet et un bon vieux switch. Du coup, vous pouvez échanger des donnés tranquillement, et personne ne sait de quoi il s’agit.

Je ne vous cache pas que des protocoles cryptographiques sont généralement (mais pas toujours) employés.

A quoi ça sert ?

Ça sert à être tranquille pardi! Vous êtes en Italie et vous voulez voir une vidéo youtube française? (non, ceci ne se réfère pas à une situation réelle, muahaha) Vous êtes dans un pays ou le téléchargement est illégal, voir bloqué? Ou plus humaniste, vous menez une révolte contre une dictature mais ne souhaitez pas être identifié sur twitter (qui est bloqué) ? Alors utilisez un VPN pour acheminer votre connexion de là ou vous vous trouvez à un autre endroit, et faite croire à tout le monde que vous êtes là-bas.

Le cas des jeux vidéos:

Il y a un autre cas d’usage quand l’endroit ou vous êtes n’autorise pas certains types de connexions. Typiquement, certains FAI peu recommandables, wifirst par exemple (disponible dans toute résidence universitaire digne de ce nom) interdisent les connexions autre que web et mail, à moins de payer un surplus… Ce qui empêche nos amis les gamers de profiter de leurs jeux préférés. Hors, avec un VPN adapté, bien configuré, tous le trafic est considéré comme du trafic web et passe par les bon ports. Ce qui permet de jouer sans contraintes.

Lequel je devrait prendre alors ?

Du coup de plus en plus d’ingénieurs réseau en herbe se mettent à proposer des VPN spécial gaming, vous facturant souvent le service, à moins d’une forte réduction de bande passante (freemium, qui a dit freemium?). La question de la personne en début de billet concernait cependant un système gratuit. Le problème avec ceux là, c’est qu’ils ont une fâcheuse tendance à regarder ce qu’il font passer (revendre vos donnés? Qui a dit ça?). Mais ce système gratuit est exempt de ce défaut puisque d’après ses concepteurs seul le trafic des jeux passe par leur serveur, ce qui peut se vérifier aisément. Alors vrai grandeur d’âme, vivant uniquement sur les dons, ou nouvelle méthode pour se faire de l’argent sur votre dos? Je ne le sais pas.

En attendant voilà mon conseil absolu aux geeks qui codent: prenez vous un serveur dédié, partagez le avec des potes au besoin, et mettez y un VPN. Vous verrez, ça sert toujours. Serveurs de jeux, sites webs, cloud personnalisé, plateforme d’entrainement…. Un bon informaticien doit avoir son serveur, et un bon parano doit avoir SON VPN. Grâce à OpenVPN, c’est vraiment pas compliqué. Et si vous avez peur de la NSA, vous pourrez même l’utiliser sur votre téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *